Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 07:21

 

Stèle surmontée d'une croix, « coupée », située devant la pierre tombale de Dominique Fetet et attestant qu'il est inhumé aux côtés de son épouse :

 

ICI REPOSENT

Mte BALAND

EPOUSE DE

Dque FETET

DEDEDEE

A VIENVILLE

LE 27 Xbre 1856

A 61 ANS

 

M Cine DIDIER

décédée le 14

avril 1832

a 51 ans

 

V.ANTOINE A ST DIE ( = pompes funèbres )

 

DOMINIQUE FETET

DEDEDE A CORCIEUX

LE 19 JUILLET 1864

A 82 ANS

 

Dominique Fetet : Laval 1782 – Corcieux 19 .07. 1864

Marguerite Balland : née vers 1795 – Vienville 27. 12. 1856

( Ce couple vivait à Vienville, tout proche de St Jacques du Stat )

Marie Célestine ( ou Caroline mais moins sûr ) était sans doute une parente des époux, plutôt du mari car les places du cimetière, à cet endroit, semblent être aux Fetet.

 

Stele-M.Balland-epouse-Fetet.JPG

 

 

 Voilà, ici s'achèvent les notes que j'ai prises sur Saint-Jacques-duStat, merci à tous de les avoir lues.
                                                                            Claude.

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 07:00

 

Une autre pierre tombale, reprise d'une très ancienne, située juste à côté de la première …

 

DOMINIQUE FETET

DE VIENVILLE

NE A LAVAL EN 1782

DECEDE A CORCIEUX

EN 1864

 

Et, sous la croix :

 

1670

TOMBE ANCIENNE

 

Dominique Fetet, né en 1782 à La val ( aujourd'hui Laval sur Vologne, près de Bruyères ), décédé à Corcieux le 18 juillet 1864, était l'époux de Marguerite Balland, née en 1795, décédée à Vienville le 27 décembre 1856, qui repose aux côtés de son mari, comme l'atteste la stèle se trouvant devant la pierre tombale.

 

Ce Dominique Fetet était sans doute un descendant direct de Jean Festet et Anne Lecomte -pierre tombale voisine !-, peut-être leur arrière petit-fils, et frère de Pierre Alexis Fetet qui fit ériger la croix* située en face du cimetière ?

 




Pierre-tombale-2.JPG






*(Au sujet de cette croix je vous dois un rectificatif : le croisillon n'a pas pu être brisé pendant la Révolution puisqu'il apparaît sur la seconde carte postale que j'ai publiée, et la date ne correspond pas non plus …. Désolé de ne pas avoir été plus observateur ! !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 07:18

 

Au milieu du cimetière de Saint-Jacques-du-Stat se dresse une très vieille croix dont le croisillon porte un Christ face à l'église et derrière une Vierge à L'Enfant.

 

La base du fût arbore une belle inscription du milieu du 17 ème siècle :

 

LAN 1654 CEST CROIX

A ESTE DRESSEPARMOV

GEONIEAN ET JAQVOTTE

SA FEMME DETHIRIVILLE

ENLHONNEUR ET GLOIRE

DE DIEV ETDELASAINTE

VIERGEPRIEZDIEVPOVREVX

 

Le seul JEAN figurant sur les registres paroissiaux de Saint-Jacques-du-Stat est Mangeon Jean lequel épousa le 18 mai 1673 Claudatte, veuve de Mangeon Méline.

Est-ce le même, veuf et remarié également, ou le fils de Mougeon Jean et de Jaquotte ??

 

Notons que les deux noms ont été « reliés »  pour donner le nom de famille « Mangeonjean » ( que portent encore certains de mes cousins aujourd'hui ! )

 

Intéressant sans doute aussi de savoir que le patronyme Méline, qui existe toujours, vient d'un mot celte signifiant « la blonde »  …..

 


Croix-du-cimetiere.JPG

Repost 0
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 07:37

 

Autre curiosité à Saint-Jacques-du-Stat : une pierre tombale incluse dans le mur de l'église ( sans doute lors de son agrandissement ), sous le troisième vitrail, côté calvaire du cimetière, on y lit :

 

               CY GIST

LE CORPS DE Delle IEANNE

FRANCOISE FERRY DE SON

UIVANT EPOVSE DE Me

FRANCOIS SONRIER NOT

AIRE ….. DECEDEE A

NEVNE LE 6e AVRIL 1782

AGE DE 60 ANS PRIE DIEV

POVR SON AME

ET DE MARGUERITE SONRIER

DECEDEE LE 30 OCT 1801

ReqVIES CAT IN PACE

 

Il faut savoir que Neune est un lieudit de Vienville, à côté de Saint-Jacques, à ne pas confondre avec la rivière « Neuné »  qui coule ici et a contribué à ce nom de lieu.

 

François Sonrier et Jeanne Françoise Ferry s'étaient mariés à Saint-Jacques le 12 février 1743. Elle, fille de Joseph Ferry et Anne Michel et lui, fils de Jean Sonrier, tabellion ( notaire ) à Yvoux ( commune de La Chapelle devant Bruyères ) -1675-1749-, marié à La Chapelle le 2 mars 1703 avec Marie Balland, originaire d'Aumontzey.

 

Le mot effacé ( ….. ) sur la pierre est « ROYAL », martelé sous la Révolution.

Dans-le-mur-de-l-eglise.JPG

 

Marguerite Sonrier était peut-être leur fille.... ou la soeur de François ... 

Repost 0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 07:10

 

Histoire et légende …. Je crois qu'il est temps de parler de la légende ….

D'abord, notons que Saint-Jacques-du-Stat comporte le mot « Stat »  qui veut dire « Station » ou encore « Etape », sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, chemin venant d'Alsace et d'Allemagne.

 

La légende dit que l'apôtre Jacques, qui prêche en Judée puis en Samarie ( Palestine ), vient ensuite en occident.

C'est ainsi qu'il arrive un soir d'été en haut d'une montagne de sapins : « Le Grand Bois ». ( Vous pouvez apercevoir cette montagne, au dernier plan, sur la carte postale portant la « Croix Fetet » sur la droite ).

Il s'y repose, la tête sur une pierre en guise d'oreiller; la pierre devint douce comme un véritable oreiller et garda l'empreinte de la tête de Jacques.

Juste en-dessous, la vallée du Neuné était baignée par le soleil lorsqu'il se réveilla. Prêt à reprendre la direction du sud, vers l'Espagne, c'est alors qu'un grand coup de vent emporta son manteau par derrière le mont où Jacques le retrouva enfin.

Lorsque Charlemagne traversa notre région, où il aimait chasser, il dressa sa tente où Jacques avait retrouvé son manteau, y fit bâtir une chapelle où il avait fait une  station  et la dédia à Saint Jacques ( décapité en Judée mais dont le corps fut ramené à Compostelle ), d'où SAINT-JACQUES-DU-STAT …

La légende ajoute que, par de belles nuits claires et étoilées, on peut voir une trace blanche qui joint la pierre à l'église de Saint-Jacques-du-Stat suivant la direction de Saint Jacques de Compostelle ( Santiago de Compostela -Nord-Ouest de l'Espagne ).


Cette
pierre, gravée de multiples croix faites par les pèlerins dit-on, la voici si on en croit les anciens textes et les anciennes croyances, on la nomme « Pierre Saint Jacques » :

 

Pierre-St-Jacques-1.JPG

 

 Le chemin était autrefois une voie romaine ….

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 06:54

 

Sur la deuxième carte postale publiée au début de cet article, on aperçoit une de ces croix de chemins, la voici telle qu'elle est aujourd'hui, le croisillon d'origine a été brisé sans doute pendant la Révolution et reconstruit. On peut y lire :

à l'ouest :                                                                                             au sud :

 

                                                                                                                P.A FETET ET E.FER

                                                                                                                RY SON EPOUSE

        SEIGNEUR

JESUS CHRIST PAR                                                                           LA MORT ET PAS

                                                                                                                SION DE NOSTRE

                                                                                                                        LANNEE

Elle a été certainement érigée par les propriétaires de la ferme qui se trouve juste à côté et a été restaurée.

 

Il s 'agit de Pierre Alexis Fetet, de Vienville, marié à Corcieux le 10 pluviôse an XII ( 31 janvier 1804 ) avec Elisabeth Ferry, fille de Jean Joseph Ferry et Elisabeth Bannerat.

Pierre Alexis était le fils de de Joseph Fetet et Marie Françoise Thomas et l'arrière petit-fils de Jean

Festet et Anne Lecomte ( ceux de la pierre tombale précédemment décrite ).

Le mont qu'on aperçoit dans le fond est le Mont Thiriville et on peut aussi voir le Mont Moyennel, légèrement sur la droite et en arrière. Ces monts sont visibles depuis La Chapelle devant Bruyères et Corcieux également.


Croix-Fetet.JPG

Repost 0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 07:32

 

De belles pierres tombales, comme celle d'Anne Lecomte, décédée le 15 décembre 1720, épouse de Jean Festet qui fit faire la pierre en 1725. Aucun doute qu'il fut à son tour inhumé au même endroit. C'étaient tous deux mes ancêtres, comme ceux de beaucoup d'autres indubitablement … ( je ne porte pas ce nom )

Cette pierre en grès rouge se trouve en face du premier vitrail de l'église, côté du calvaire du cimetière.

 

Jean Festet ( ou Fetet ), né le 11 mars 1663 tout près de là, à Thiriville, fils de Demenge Festet et Anne Rattaire, avait épousé Anne Lecomte à Corcieux le 12 octobre 1683, date à laquelle il est dit « de St jacques du Stat », elle, était née près de Corcieux, à Ruxurieux, le 27 avril 1659, de Jacques Lecomte et Mangeatte Ferry.

Après s'être remarié à Saint Jacques, le 23 janvier 1725, avec Marie Marchal, Jean Festet mourut le 5 février 1744, âgé de presque 81 ans.

 

Voici l'épitaphe lisible ( en 1995 en tous cas, je l'avais nettoyée avec des amis avant de passer de la craie blanche dans les inscriptions ) ) inscrite sur la pierre tombale :

 

CY GIST LE CORPS DANNE LECOMTE FEMME DE IEAN FESTET DE THIRIVILLE QVI DECEDA LE 15 DV MOIS DE DECEMBRE 1720 PRIE DIEV POVR LE REPOS DE SON AME

 

et sous la croix :

                                    FAIT PAR LEDIT IEAN FESTET EN LAN 1725

 

 

 


Pierre-tombale-1.JPG

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 08:36
 

L'église de Saint-Jacques-du-Stat comme vous pouvez la voir aujourd'hui, avec, sous le clocher, l'ancien choeur, qui, sous une couche de plâtre, laisse apparaître d'anciennes peintures :

 

 

001.JPG

 

 

 002-copie-1.JPG

 

 

 Il devait régner une grande activité autour de la chapelle initiale de Saint-Jacques puisqu'on y enterrait certains morts de La Chapelle, Vienville, La Houssière, Corcieux mais aussi de Granges, Gérardmer et La Bresse ! Et ce, déjà en 1080 comme l'atteste une pierre tombale retrouvée.

En ce qui concerne les villes des " hauteurs " comme Gérardmer ou La Bresse on peut penser que le cimetière de Saint-Jacques était moins enneigé et le sol moins gelé, cependant si on avait choisi ce lieu parmi nombre d'autres il devait bien y avoir une raison ...

Vers 1700 la chapelle reçoit une sacristie adossée au mur du choeur et ses fenêtres sont agrandies, donnant ainsi davantage de lumière, puis, devenue trop petite, elle est agrandie d'une largeur de trois mètres


De très belles et anciennes pierres tombales se trouvent dans le cimetière attenant ..... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 14:39

Vue-de-l-eglise-de-Saint-Jacques-du-Stat-avec-la-croix-Fet.JPG(photo Combier, Mâcon )

Cette autre ancienne photo, carte postale, est prise depuis l'église en direction du Nord-Est avec en premier plan la "Croix Fetet" ( nom de famille répandu orthographié aussi Festet ) érigée au début du XIX ème. Aujourd'hui le croisillon n'est plus le même, il a été changé après avoir été brisé, peut-être lors de la période révolutionnaire.

J'y reviendrai.

A suivre donc ....

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 14:33
 

Saint-Jacques-du-Stat

 

Ce hameau fait aujourd'hui partie de la commune de La Chapelle devant Bruyères, Vosges, et possède une église très ancienne (XI ème siècle ), un trésor du patrimoine, qui fut agrandie en 1878.

 

C'était également un lieu très fréquenté par les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle ( Espagne ). Un tableau représentant Saint Jacques se trouve à l'intérieur.

 

L'entrée que vous voyez sur cette vieille photo avait été tout d'abord le choeur, l'entrée initiale se trouvant donc à l'opposé.

 

Eglise-de-Saint-Jacques-du-Stat.JPG( photo Combier, Mâcon)

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Vosgien
  • Le blog de Vosgien
  • : Je vous propose de lire chaque jour ( si possible pour moi ) une page d'un roman que j'ai écrit après avoir découvert au hasard d'une promenade et lu sur une croix ( ou calvaire ) de chemin qu'un meutre avait été commis au 19 ème siècle à cet endroit..... J'ai voulu en savoir plus....
  • Contact

Recherche

Liens