Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 00:36
 

A cet instant la conversation change de sujet. Claude et Jean-Baptiste ont rejoint un petit groupe qui rentre également de la foire, il y a là Marie Anne Demangeon, l'épouse de Nicolas Georges Perrin, autre fermier de Rosé installé non loin de chez Jean-Baptiste, accompagnée de sa fille et son fils ( Nicolas Georges : comme son père …).

  • Comment as-tu trouvé la foire Marie Anne? interroge Jean-Baptiste,changeant ainsi de sujet !

  • Rien de bien nouveau, mais j'aime bien y faire un tour à chaque fois ! Maintenant il est l'heure d'aller faire la soupe, ce n'est pas mon homme qui s'en chargera !

  • J'ai faim, moi aussi, et il me tarde de rentrer me mettre quelque chose sous la dent !

  • Ne sois pas si pressé, intervient Claude Lejeal, Marguerite et ton petit Jean Joseph t'attendront encore un peu, tu n'as qu'à repasser chez nous prendre un dernier verre !

  • Non, non, il faut que je rentre....

  • Allons, qu'est-ce que ça peut faire ?Marguerite ne t'en voudra pas d'aller dire bonjour à sa soeur et Marie Thérèse sera contente de te voir.

 

Le groupe arrive alors au croisement du sentier, à deux portées de fusil de la ferme Lejeal, qui mène chez Perrin et chez Jean-Baptiste Didier. Marie Anne salue les deux hommes et emprunte à sa droite le sentier en question, suivie de ses enfants. Jean-Baptiste leur emboîte le pas mais son têtu de beau-frère revient à la charge :

  • Viens donc avec moi quelques minutes, tu ne vas pas refuser à ton beau-frère de t'offrir un verre ?

  • Marguerite a sûrement préparé les patates et l'estomac me creuse rien que d'y penser....

  • Ecoutez-le, il est si affamé qu'il ne peut patienter ! Allez, allez, ne te fais pas prier, viens ! D'ailleurs je suis plus vieux que toi et tu me dois la politesse !

 

Et Lejeal part d'un grand rire. Jean-Baptiste est plus jeune que lui : il n'a que 36 ans alors que lui en a 37 ! ! De guerre lasse, Didier accompagne Lejeal. Mais Claude n'a qu'une idée en tête : Baradel. Celui-ci finira bien par rentrer aussi et, inévitablement, empruntera ce chemin, il le verra bien passer … Ils arrivent alors qu'il est un peu plus de 8 heures du soir. Jean-Baptiste embrasse sa belle-soeur et serre la main de 3 autres personnes présentes : un jeune garçon de 13 ans, Jean Georges Thiébaut, employé à la fois en qualité de domestique et de pâtre, et 2 sabotiers des Arrentès employés comme journaliers, Jean François Genay et Nicolas Stouvenel. Le premier a 20 ans et le second 19 ans. Ils sont logés par leur maître occasionnel qui leur fournit aussi le couvert.

 

Le début de soirée de ce mardi 17 juin 1823 est très agréable et Claude Lejeal est rapidement ressorti pour prendre l'air du soir, suivi par Jean-Baptiste Didier et ils bavardent devant la porte de la grange.

 

Jean-Baptiste a bien remarqué que Claude tourne souvent la tête vers le chemin et qu'il semble épier le moindre bruit, mais il n'y prête pas grande attention.

 

Soudain, ils perçoivent nettement des bruits de voix provenant du chemin de Granges. Claude a aussitôt compris qu'il ne peut s'agir que de Laurent Baradel qui remonte en causant avec son ami de La Chapelle, Colas Ferry, de la cense du Pré du Lait, et il attend que les deux compagnons soient à quelques pas pour se montrer. Un peu inquiet, son beau-frère le suit néanmoins..............

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nettoue 26/01/2010 16:54


Je suis revenue hier soir... Mettre un roman en ligne est parfois décevant, mais tu persistes et tu as raison. je suis heureuse de te connaitre vosgien
Bises à toi
Nettoue


Vosgien 26/01/2010 17:17


Merci !
Bises


Domm 26/01/2010 09:58


ohlala, tu vais durer le suspense....pas cool ça, je commence à angoisser!!!le temps va être long jusqu'à la suite

Je réponds à ta "question" sur le permis bateau, on apprend à préserver la mer, pollution, fonds marins à protéger quand on jette l'ancre...etc...depuis cette année les voiliers sont obligés
d'avoir une réserve d'eau noire pour les déchets humains, mais tous les ports ne sont pas encore équipés pour recueillir ces eaux!!!!
Bonne journée à toi Claude


Vosgien 26/01/2010 10:59


Merci por ta réponse Dominique.
Je ne fais pas vraiment durer le suspense, je dois rapporter les faits qui se sont déroulés à très peu de choses près comme je l'ai lu dans les Archives et c'est ce qui prend du temps et des pages
.......
Bonne journée auusi


:0014:dom 26/01/2010 05:31



Allez, ça va surement chauffer !
Bon mardi ! Bisoux






Vosgien 26/01/2010 06:50


ça ne m'étonnerait pas .....
Bises


zebu32 26/01/2010 03:36


La suite après une page de pub...  Bises et à demain sans faute !!!!


Vosgien 26/01/2010 06:49


La pub ils devaient la trouver eux-mêmes à l'époque ..... à demain sans faute ! !
Bises
Claude


Présentation

  • : Le blog de Vosgien
  • Le blog de Vosgien
  • : Je vous propose de lire chaque jour ( si possible pour moi ) une page d'un roman que j'ai écrit après avoir découvert au hasard d'une promenade et lu sur une croix ( ou calvaire ) de chemin qu'un meutre avait été commis au 19 ème siècle à cet endroit..... J'ai voulu en savoir plus....
  • Contact

Recherche

Liens