Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 04:09
 

Le mariage eut lieu le 5 juin 1797 à huit heures du matin, par devant Jean Nicolas Lemarquis, agent municipal :

  • Laurent Baradel, 18 ans, né aux Paires, en cette commune, le 5 septembre 1779, fils de Laurent Baradel, 56 ans, ici présent et consentant, et de Jeanne Marguerite Claudel, acceptez – vous pour épouse Marguerite Mengeolle, 24 ans, née à la cense de Herméfosse, aussi en cette commune, le 3 mai 1773, fille de Jean Mengeolle, 67 ans, ici présent et consentant, et de Marie Anne Lecomte ?

 

Le OUI avait été franc et bref, comme celui de Marguerite peu après. Après les nouveaux époux et les nouveaux beaux – pères, les témoins avaient signé. Il y avait là Jean Lecomte, 55 ans, l'oncle maternel de Marguerite, Jean Nicolas Lemarquis, 26 ans, un ami, le citoyen Jean Joseph Malbrun, commissaire du Directoire exécutif près l'administration de Granges, âgé de 51 ans, et Pierre Claude François Henry, receveur de la Régie du droit d'enregistrement et du domaine national, âgé de 28 ans, tous deux amis des mariés.

 

On se dirigea ensuite vers l'église avant d'assister au banquet. On avait festoyé, dansé et bien ri, Chacun s'en doutait mais Jean Mengeolle n'y était pas allé par quatre chemins ( ! ) :

  • Mon gendre, j'ai déjà de l'âge, mes bras n'ont plus la vigueur d'autrefois....

  • Allons, allons, Jean, on sait bien que vous êtes un solide gaillard !

  • Peut – être bien, mais malgré tout je vais avoir besoin d'aide et la cense de Herméfosse d'un nouveau propriétaire, c'est une bonne terre et je suis sûr que ma fille et son mari s'en chargeront très bien …

C'est ainsi que, quelque temps plus tard, Laurent devint le nouveau propriétaire de la ferme Mengeolle du Haut de Herméfosse. Il s'en accommoda parfaitement, ne négligeait rien et prospérait, tout allait pour le mieux.

 

Pourtant, le 28 janvier 1802, lorsque mourut Laurent Baradel, premier du nom, son grand – père,à l'âge avancé de 84 ans et 5 mois, il devint évident qu'un rouage venait de se briser, qu'une place était vacante et qu'un petit Laurent, quatrième du nom, serait le bienvenu. Au début de leur union, Marguerite et Laurent avaient trop à faire à la ferme pour songer à leur descendance et laurent n'avait que dix huit ans. En outre, ils pensaient tous les deux être mieux en mesure d'élever des enfants lorsqu'ils auraient un peu de bien au soleil, comme on dit, car il fallait aussi leur assurer une vie confortable et un avenir sûr. Mais aujourd'hui, lui allait sur sa 23 ème année, elle sur sa 29ème et ils étaient propriétaires d'une ferme qui leur permettait de vivre très décemment...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michèle 29/06/2010 18:44



Et bien les voilà mariés... on attend donc les descendants...


bisous amicaux amitiémimi



Vosgien 29/06/2010 19:07



Et les aléas de la Vie ..................................à suivre ...


Amical bisou


Claude



Nettoue 12/01/2010 16:43


C'est donc ton roman ! Et il se situe à des périodes que j'aime beaucoup.
Donc à suivre bien sur
Bises
Nettoue


Vosgien 12/01/2010 19:07


Merci, j'aime aussi ces périodes, mais dures ! !
Bises
Claude


:0014:dom: 09/01/2010 06:12


Bon, maintenant, va falloir s'y mettre à faire ce bébé !
Tu vas mieux ???
Bon week end ! Bisoux


zebu32 09/01/2010 04:41


84 ans à cette époque, c'était une force de la nature ! C'est aussi tardif qu'attendre presque 30 ans pour avoir des enfants. Mais on ne va pas réécrire l'histoire ! Bises et bonne journée, en
t'espérant plus en forme qu'hier


Présentation

  • : Le blog de Vosgien
  • Le blog de Vosgien
  • : Je vous propose de lire chaque jour ( si possible pour moi ) une page d'un roman que j'ai écrit après avoir découvert au hasard d'une promenade et lu sur une croix ( ou calvaire ) de chemin qu'un meutre avait été commis au 19 ème siècle à cet endroit..... J'ai voulu en savoir plus....
  • Contact

Recherche

Liens