Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 01:21
 

Agé de 61 ans, Laurent Baradel, le beau–père de Marguerite, lui avait dit :

  • Ma bru, mon fils et vous devriez songer maintenant à l'avenir, les enfants sont une joie pour des grands parents et les vôtres seraient un soleil pour Jeanne et moi. Et puis, je suis sûr que cela vous manque un peu, pas vrai ?

  • Oui, c'est le cas et j'ai prié pour que le Ciel nous fasse ce cadeau.

 

Comme son mari, Marguerite était très pieuse, et elle s'était recueillie plusieurs fois déjà à l'église lorsqu'elle descendait à Granges pour y faire quelques achats, rendre visite à sa belle famille ou lors de la messe dominicale, en espérant de tout son coeur que ses voeux seraient exaucés.

  • Priez, priez, c'est très bien, mais mon père, le pauvre vieux, disait toujours «  Aide – toi, le Ciel t'aidera !  » . Enfin... du moment que vous l'avez décidé, il n'y a pas de raison et cela ferait tellement plaisir à tout le monde, surtout à notre Laurent !

 

Mais le Ciel et la Nature sont parfois capricieux et ce ne fut qu'au cours du printemps de l'année suivante qu'un soir, après les ouvrages et que Laurent avait bien peiné à labourer un champ, que sa femme lui annonça :

  • Cette fois j'en suis sûre, je suis enceinte. Alors.... tu ne dis rien ?

 

Laurent avait été un instant trop ému pour pouvoir répondre. Il laissa alors éclater sa joie en prenant Marguerite dans ses bras, en la serrant contre lui, trop fort même.

  • Je dis que tu es la plus merveilleuse des épouses et que, du coup, je ne sens même plus la fatigue de ma journée. Mes mains ont oublié la charrue. Mais, dis donc, dans ton état, il faut te reposer, prends une chaise, que faut–il que je fasse ?

  • Rien du tout grand fou, ce n'est pas une maladie !

  • Tout de même, il va falloir te ménager, on demandera à maman de venir t'aider un peu.

  • Je n'en suis pas encore là, et puis, je m'ennuierais à regarder les autres faire mon ménage ou mes besognes.

  • C'est comme tu voudras ma petite femme chérie, mais fais tout de même attention......que tout se passe bien pour toi et le petit.

 

Laurent avait sans doute un peu raison car, à cette époque, tant de décès en couches de la mère et de l'enfant se voyaient si souvent !

  • Bon, je te laisse un moment, je cours annoncer la nouvelle chez le grand Colas.

  • C'est ça, va, et reviens vite.

 

Le grand Colas, c'était Nicolas Ferry, un ami et voisin, qui habitait non loin du Haut de Herméfosse, à la cense du Pré du Lait, sur la commune de La Chapelle ( aujourd'hui La Chapelle devant Bruyères ). Pour se rendre chez lui, il n'y avait pas un kilomètre à travers champs.. On l'appelait le grand Colas car, tout comme Laurent d'ailleurs, c'était un grand gaillard, d'une taille au-dessus de la moyenne de l'époque. Laurent fut vite rendu chez lui :

  • Tiens, le grand Baradel, qu'est–ce qui t'amène à cette heure ? Tu n'as pas d'ennui avec une de tes bêtes au moins ?

  • Mais non, salut Colas, c'est tout le contraire d'un ennui et tu es le premier à savoir que je vais être papa !

  • Non, alors ça, ça s'arrose ! Entre donc on a justement fini les ouvrages.

 

La femme de Nicolas Ferry leur servit la goutte ( eau de vie de mirabelle ) au poêle. Tous deux n'étaient pas des buveurs, elle le savait bien, mais une telle nouvelle valait bien un petit verre de goutte.

Tout joyeux, Laurent raconta. Il exultait.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Domm 10/01/2010 18:12


Un ti canard dans une bonne mirabelle, ça au moins, ça réchauffe!!!
Bonne soirée


:0014:dom 10/01/2010 05:20


Attention, hein, doucement sur la goutte !!!
Bon dimanche ! Bisoux


zebu32 10/01/2010 04:34


C'est sûrement le coup d'une cigogne venue tout droit du Ballon d'Alsace ;-)) Bises et bonne journée


Présentation

  • : Le blog de Vosgien
  • Le blog de Vosgien
  • : Je vous propose de lire chaque jour ( si possible pour moi ) une page d'un roman que j'ai écrit après avoir découvert au hasard d'une promenade et lu sur une croix ( ou calvaire ) de chemin qu'un meutre avait été commis au 19 ème siècle à cet endroit..... J'ai voulu en savoir plus....
  • Contact

Recherche

Liens